Il y a 70 ans, la téléphoniste de La Ferté sauvait 197 otages

Employées des Postes

Employées des Postes

« Je crus mes dernières minutes arrivées […] Un groupe d’une quinzaine de soldats se tenait l’arme au pied, et quand notre garde nous fit nous diriger vers le mur du château de Villiers, j’ai eu la certitude d’être mis devant un peloton d’exécution. » Dans ses souvenirs, Guy Damais pense que ce 22 août 1944, il ne doit sa vie qu’à l’arrivée des Américains. Mais s’ils ont pu éviter l’exécution à Cerny de ces 197 otages, c’est grâce au courage de la téléphoniste de La Ferté…

Lire la suite sur le site du parisien

Author: LFA.net

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *